fbpx

Pétition pour la fin des JRF


Comme une rentrée sans bosse de l’écrivain, c’est un peu une rentrée sans déluge, une bonne partie de nos membres et stagiaires s’est réunie, le week-end du 15 septembre, aux Journées Régionales de Formation brillamment orchestrées par nos amis de la JCE Nice Côte d’Azur.

Alors là je dis NON ! Poussons à l’unisson un grand cri de révolte ! Non aux évènements régionaux qui cherchent à tout prix, avec succès en plus, à nous faire évoluer dans le bon sens !

Le fait que participer à ce week-end de formation nous ait fait perdre l’occasion de faire le triathlon (mais pas, ouf, de reluquer les triathlètes entre midi et deux) passe encore…

Mais passer un week-end entier à profiter du savoir de formateurs rivalisant d’efficacité et de justesse, c’en est trop !

Ah, ça, nous étions bien à plaindre, à converser avec des personnes venues des quatre coins de la région PACA autour d’un excellent café estampillé “commerce équitable” et d’une délicieuse viennoiserie ! Et ça n’en finissait pas : le samedi soir, le dîner, dans un petit restaurant sympathique, où se mêlaient convivialité et gastronomie, fut une épreuve terrible !

Non à tant de bonne humeur, non au partage des principes JCI !!!

Alors que le monde extérieur, son matérialisme, sa superficialité nous tend les bras bien grands, voilà que de notre plein gré nous nous enfermons tous ensemble pour profiter de l’expérience de chacun ? Trop c’est trop !

Que les observateurs qui ont suivi la formation “une journée au cœur de la jeune chambre” en sortent désireux de devenir membre, ce n’est pas le pire… Le pire c’est le plaisir évident que chacun a éprouvé à suivre des formations leur permettant d’améliorer leur travail en équipe, de s’initier à la dégustation du whisky… Quelle tyrannie ! Sans compter tous ces modules plus qu’utiles comme la gestion du temps, comment changer de vie ou encore les principes du self défense. J’en passe naturellement…

CE N’EST PLUS SUPPORTABLE ! Y’en a même, dont je fais partie, qui recommenceraient sans scrupule !



Le plus affligeant a été de se rendre compte, encore une fois, que venus de tous azimuts, avec des personnalités, des parcours et des opinions différentes, nous nous accordions par ces mêmes principes : toujours prêts à agir pour notre cité, dans cette idée saugrenue que chaque pierre aide à changer positivement les choses.



Assez… Ne reculons plus l’impossible, ne remercions pas l’excellente équipe d’intervenants et d’organisateurs. C’en est trop, retournons buller, nous ennuyer et ne servir à rien…


___________________________

Aline DOSDAT

Vice-Présidente Développement